sports solo

Mon premier Half Iron Man

Mon premier IRONMAN 70.3 : Les sables d'olonnes

Lire la suite 0 commentaires

Swim and Run L des gorges de la Loire

swimandrun des gorges de la loire....distance l!

Lire la suite 0 commentaires

Mon premier swim and run

Premier swim and run

Lire la suite 0 commentaires

Mon premier triathlon

Mon premier triathlon

Lire la suite 0 commentaires

Nuit Blanche du Pilat

Nuit blanche du pilat - sang pour sang sport

Lire la suite

Mon premier Half Iron Man

Mon premier IRONMAN 70.3 : Les sables d'olonnes

Prépa

A la base, je voulais faire le Half Ironman de Vichy avec les copines, mais il a été annulé cause Covid... On avait donc le choix entre reporter d'un an (ce que les copines ont choisi) ou décaler aux sables d'olonnes en septembre. J'ai choisi cette option car je ne voulais pas me bloquer l'été l'année prochaine comme on a des projets de voyage avec Coco. Du coup seul Coco était là pour m'encourager (ma famille serait venue à Vichy, mais là ca faisait beaucoup de route) , et les doggys qui étaient du voyage bien évidemment ! 

La prépa a été quelques peu.. mouvementée.. : Confinement, réouverture des piscines tardives, tendinite et pour clôturer le tout morsure de chien aux 2 mollets à moins de 3 semaines de l'échéance... aïe... 
Bref, c'est avec la rage aux dents et l'envie d'une revanche, mais sans rien espérer que je me présente sur la ligne de départ. Aucun objectif de chrono, juste un objectif de plaisir. La forme n'est pas celle que j'espérais, mais elle devrait suffire à aller au bout !  Heureusement, dès le début je ne me sentais pas prête à préparer ce triathlon toute seule... Du coup j'ai pris un coach, et ça m'a aidé autant sur le plan physique (parce que les progrès sont clairement meilleurs que seul) que sur le plan mental (j'ai suivi le plan à la lettre, je lui fais entièrement confiance, si il dit que ça va aller c'est que ça va aller) ! 

 

On a loué un Air bnb pour la semaine, un grand merci d'ailleurs à David de nous avoir accueillis avec nos 2 chiens ! Le logement est bien placé si vous souhaitez participer aux Sables : 10-15 min a pied du parc à vélo, facile et gratuit pour se garer :)  
Du coup ca me permet de faire une reco vélo, de tester la nat en mer, et de m'imprégner des lieux.  

On est arrivé au Sables mardi soir, j'ai donc eu le temps de faire la reco du parcours vélo le mercredi : je ne sais pas qui m'a dit que c'était beau, mais il n'a clairement jamais roulé dans les Alpes ! Pour ceux qui connaissent, ça ressemblent beaucoup aux Dombes dans  l'ain : C'est très roulant (600 d+ sur 92km), et à part la partie dans les marais ça se ressemble pas mal au niveau du paysage.  Du coup, ce type de parcours me correspond parfaitement puisque j'ai l'habitude de rouler sur ce genre de profil ! 

Je teste aussi la nage en mer et ma nouvelle combi... J'ai la nausée.. super... !  Je sais donc que le jour J je prendrai  de la Cocculine et surtout je mangerai bien plus longtemps avant que à l'entrainement !

Je passe ma semaine a regarder des vlogs de personnes qui font des half ironman ou des tri L pour être sur de n'oublier aucune affaire... : Anne dubndidu, Sev healthy, Margot Dvg...  Grâce à elles ma liste d'affaire est complète ! 

Jour J

4h15. Le réveil sonne. Aussi fou que cela puisse paraître, je suis plutôt détendue. Je sais parfaitement ce que j'ai à faire avant de partir, mes affaires sont prêtes... yapluka! 

5h30, depart pour le parc a velo (15 petites minutes de marche) pour gonfler les pneus et poser les ravitos. 

Direction ensuite la plage pour le départ de la natation. 

Je crois que co est plus stressé que moi au depart ! Moi j'ai surtout hâte de me lancer ! Je suis tellement reconnaissante de pouvoir prendre ce départ ! Je dois dire que je n'y croyais plus ! Le médecin était bien pessimiste quand à ma participation il y a 15 jours et je suis trop contente de n'avoir rien lâché et de pouvoir savourer cette ligne de départ.. encore plus dans ce contexte si particulier 😷 ! Merci aux organisateurs et bénévoles d'avoir répondu présent 

Swim - 1,9 km

🏊‍♀️7h26. Tut tut tut tuuuuuuut le départ est lancé pour mon groupe d'âge ! Je sais que je suis une mauvaise nageuse (#enclume) et je ne me fais absolument aucune illusion sur cette partie, je pars donc en fin de vague histoire de pas trop me faire nager dessus. Ce n'est de toute façon pas ma partie préféré 😅
L'an dernier le courant était favorable aux Sables, et vu mon niveau j'avoue que je comptais carrément la dessus... Bon, raté, pas de courant favorable cette année, il va falloir que je me contente de mes petits bras !  Je nage tranquillement mais surement, à mon rythme, sans essayer de suivre les autres filles à tout prix. Les premiers 500m sonnent, je regarde ma montre : ok ouf a ce rythme ça va le faire pour la barrière horaire, pas besoin de paniquer !  Je continue la natation avec cet état d'esprit et je crois que à un moment j'y prends même du plaisir ! Je suis dans ma bulle, tellement que j'en oublie de regarder où je vais 😂J'ai pris des trucs pour le mal des transports/mal de mer et j'ai moins la nausée qu'en milieu de semaine 💪🏻 Juste en arrivant vers le port les odeurs d'essence me donne la nausées mais sinon ca va 🙂 

Je sors de l'eau en 50min : plutôt contente, la barrière horaire est à 15min, ouf ! Je me sens bien, je cours jusqu'à mon vélo, je ne suis pas du tout fatiguée.. tous les voyant sont au vert ! 

Juste ma combi m'a fait des frottements à l'aisselle... mais bon ça ne devrait pas trop me gêner pour la suite. 

Maintenant direction le velo : ma partie préférée ! 🚴‍♀️🥰

Bike - 92 km

Les premiers km se passent bien, je suis les conseils du coach, je ne pars pas trop fort, je tourne les jambes et je vois si la forme est là avant d'appuyer. Et.. La forme est la ! Je crois n'avoir jamais eu d'aussi bonnes sensations sur un velo ! Ca me semble si facile ! J'ai l'impression qu'il avance tout seul ! Seul ombre au tableau de ces 92 km : à 7km du depart mon bidon-outil chute sur un dos d'âne... après 3 sec de réflexion je m'arrête : j'ai eu bien assez de poisse dans cette prepa, je ne veux pas crever plus loin et me retrouver sans rien... je perds donc bien 3 min (qui me paraissent une éternité)  à faire demi tour, attendre de pouvoir traverser, récupérer mes affaires éparpillées sur la route... et il retombera au 67e 😑... mais je décide que et-oh-ca-va-tempis ..je le laisse là. Evidemment ça ne m'est absolument jamais arrivé en entrainement et là ca m'arrive 2 fois.... breeeeef jai perdu mes affaires mais heureusement je n'ai pas crevé après ! 

Je pense à boire et manger (je me suis mis un scotch sur le guidon avec écrit "BOIS ET MANGE" que je vois dès que je baisse la tête parce que je sais très bien que j'oublie facilement 😂😂 : mais ca a été payant !) 

Bref, ces 92 km défilent avec un plaisir juste fou, je ne pouvais pas rêver un meilleur velo ! Ca passe tellement vite ! Je ne vois pas le temps passer 🤩 Et je suis d'ailleurs bien en avance sur mes meilleurs espérances 🤩 (j'avais dit à co que j'aimerais beaucoup réussir à rouler à 26-27, et au final je suis à plus de 28 de moyenne malgré mes 3 minutes perdues!)

Les 5 derniers km me paraissent un peu long : les jambes vont bien mais j'essaye de me forcer à mouliner et je galère un peu... 

Dépose du velo apres 3h16..... c'est parti pour le run ! 😱

Run : 21,1 km

C'est la partie qui m'inquiète le plus. La tendinite m'a bien fait coucou en début de semaine après à peine 40min de footing et j'ai dû annuler un footing le lendemain pour me reposer parce que j'avais mal à froid... je n'ai pratiquement pas pu courir de la prépa, je ne sais pas comment va réagir mon mollet où j'ai encore une plaie ouverte suite aux morsures ya 15 jours (il est encore tout dur et douloureux au touché tout autour de la plaie).... 

Les jambes vont bien et s'emballent sur les premiers mètres : je regarde ma montre : 5'10 du kilo..ouhlala ca va pas du tout le faire ca @david_x3s va crier sur son téléphone 😱 je me freine, j'ai le sourire, tout va bien ! Je suis les consignes du coach (ou presque mais je n'arrive pas à me freiner autant) et j'avance tranquillement. Je traverse la plage, je monte les quelques marches... aïe la tendinite 😱 nooooon mais pas déjà après a peine 2km ?! Et puis finalement sur le plat, RAS : ouuuuuuf 🥳

Je cours tranquillement, sans me mettre dans le rouge. Je ne regarde pas les km sur ma montre, je me contente d'aller de ravito en ravito (j'alterne entre st yorre et coca à chaque fois) : je cours un peu au dessus du rythme conseillé par le coach entre 2, mais je prends mon temps à chaque ravito pour boire mon verre en marchant quelques pas (vous êtes des héros pour moi ceux qui arrivent à courir et boire en même temps haha) et je repars immédiatement, et du coup je suis dans les clous. Je profite vraiment de la course ! Tout se passe à merveille pour cette première boucle ! 2e boucle : la tendinite se réveille au 11e km... rien d'insupportable mais ça commence à tirer... finalement j'ai dû compenser parce que ça passe, mais j'ai mal de l'autre côté a partir du 16e 😂 j'ai un peu mal au mollet sur les 2 derniers km (comme si javais un garrot au niveau du genou et que le sang ne passait plus dans le mollet 😅) et la douleur à la hanche s'accentue.. mais allez c'est la fin, je pense à autre chose ! 

J'accélère sur les 500 derniers mètres pour passer la ligne d'arrivée , ah mais c'est qu'il me reste grave des jambes en fait 😂 

Bref, je pensais vraiment souffrir, je pensais mettre entre 30min et 1h de plus, et au final... ça n'a été que du plaisir à 100% !! Jetais persuadée que j'allais pleurer sur la course à pied ou que j'allais marcher hors ravito et au final ça c'est super bien passé !! (Lentement certes mais compte tenue de la prepa et des mes capacités je n'aurais pas pu espérer mieux!) 

Bref je suis juste ravie de ma course, objectif plaisir réussi à 10000% et j'ai déjà envie de recommencer ! Je ne sais pas comment expliquer ce sentiment tout au long de ma course... c'était "facile" (même si je n'aurais pas été plus vite pour autant hein) , je me sentais bien, à ma place... tout s'est tellement bien passé ! C'était juste parfait 🤩

Alors surtout n'ayez pas peur d'être ridicule, n'ayez pas peur d'être en fin de tableau, si vous le rêvez : faites le !! 

Oui c'est des heures d'entrainements, mais si vous ne visez pas un chrono instagrammable ça reste accessible ! Lancez vous !!

Une semaine après je n'en reviens toujours pas d'avoir autant kiffé ma course ! Je réfléchie à mon prochain gros objectif, et je suis un peu indécise... refaire le half des sables ? J'ai peur d'être déçue car je ne vois pas comment ça pourrait mieux se passer  En même temps yaura les copines donc ça sera chouette... Choisir un autre half ? Un tri format L ? La seule chose dont je suis sûre : j'ai hâte de reprendre un planning d'entraînement !  
🏊‍♀️
🚴‍♀️🏃‍♀️

Parce que tout ça c'est grâce à toi. Je n'en serai clairement pas là sans toi. Je ne suis pas une grande sportive de base... Je me suis mise au sport parce qu'il avait besoin de beaucoup d'activités et j'ai fini par y prendre du plaisir... puis jai eu une première tendinite (à la cheville, j'ai eu épaule et hanche depuis...) et sur conseil du kiné j'ai fait un peu de velo et natation et moins de course à pied. Le triathlon était donc évident ! 

Merci mon chien, pour me pousser à aller toujours plus loin et pour avoir partager cette prépa avec moi ! Tu es sans aucun doute le meilleur partenaire d'entrainement qui soit !

0 commentaires

Swim and Run L des gorges de la Loire

swimandrun des gorges de la loire....distance l!

Tout d'abord, sachez que je suis partie avec un parfait inconnu complètement à l'arrache... Tout commence vendredi soir... je traine sur Facebook dans le train en rentrant de Paris, quand je vois un message de quelqu'un cherchant un binôme pour la distance L pour ce dimanche suite à une blessure de son coéquipier.... et jai grave envie de retenter l'expérience après celui de Miribel....


Je me dis que le L c'est carrément impossible mais à la limite le M me tente bien donc si on peut changer avec l'organisation, I'm in !  Finalement on ne peut pas changer mais le début du M et L sont communs (le L fait une autre boucle après l'arrivée du M) donc on peut s'arrêter au M. Ok ca me va.

 

Et hop, me voila dimanche matin, avec un inconnu, pour aller nager dans l'eau froide de la Loire.

 

On va cherche nos dossards : il est super tôt, j'ai froid... Bref je me demande ce qui m'a pris de répondre à ce post. Viens l'heure de la navette pour ce rendre au départ... Et la encore pendant tout le trajet je vois ces binomes bien entrainés et je me demande ce que je fais là.

Le départ est donné. Tout se passe bien, mais Alban nage bien mieux que moi et je regrette un peu qu'on ne soit pas attaché pour faire des supers temps en natation !

On passe la ligne d'arrivée du M (15km-350d+ et 3km de nage) en 2h38.. et je me sens super bien.. et je balance cette phrase "bon écoute je me sens bien on continue, mais dès que ça va plus ou j'en ai marre on arrête".... Et c'est ainsi que je suis FINISHIER DU SWIM AND RUN DES GORGES DE LA LOIRE DISTANCE L !!!

==> 25km de course (700 de d+ officiellement mais 990 à la montre... et je pense qu'on est plus proche de la vérité...) et 6 km de nage (dont une portion de 2km!) !!

Bref complètement dingue !!

Est ce que c'était dur ? Oui. Est-ce que j'en ai chié ? Oui,surtout pendant l'avant-dernière natation de 2km.. où les larmes me sont montées sur les derniers 400m. Javais 1850 à la montre, mal à l'épaule et je me disais "allez Alex 150m c'est rien !" Et la le bénévole sur le canoë me dit "allez courage il reste a peine 500m" . Le moral prend un énorme coup.. et comme ça ne va pas fort en ce moment entre mon stage à Paris pas à la hauteur de mes espérances, la vie à Paris et le manque de @coco__canap.. le moral me lâche facilement en ce moment ...et je fonds en larme dans mes lunettes...  Mais finalement je réussie à finir cette longue section sans toucher au canoë, même si les larmes sont là à la sortie de l'eau. Heureusement retour sur terre et ravito pas loin.. je sais que j'ai fais le plus gros et le moral remonte..jusqu'à être finisher de la distance L !!!! Tellement fière ! Le corps est une machine formidable.. alors merci mon petit corps de m'avoir permis de faire ça.. et désolée de te faire subir ça ! Ah non en fait.. on recommencera 🙈 (avec une vraie prépa promis ;) !) 

 

0 commentaires

Mon premier swim and run

Premier swim and run

Dimanche dernier j'ai participé à mon tout premier Swim and Run :) 

C'était un swim and run "nature" : pas de plaquettes/pull boy ou cordes !

Je devais le faire avec @coco__canap, mais il a encore mal au genou :(... J'ai donc fait équipe avec une copine !

Comme je n'avais pas rouler de la semaine, j'ai décidé d'y aller en vélo : petite sortie sans forcer, juste histoire de tourner un peu les jambes et surtout de tester mon nouveau vélo (enfin à ma taille!) ! Apres 25km/250D+ je rejoins les copains sur place pour le retrait de dossard.

 

 

Viens l'heure du départ. On n'a pas du tout le même niveau avec Sophie, et javoue être un peu frustrée les premiers kilomètres de l'attendre très régulièrement.. et puis finalement je me rappelle qu'on est là pour passer un bon moment entre copines, peu importe le chrono. Je passe donc le parcours à l'encourager, en mode pompom girl et c'est plutôt sympa !

 

Co me rejoint sur le parcours avec Cap🐶, on était autant content l'un que l'autre de se voir 😂 J'en profite pour une petite séance gratouille en attendant sophie, mais je serai bien repartie avec Cap qui aurait adoré faire ce parcours ! J'adore faire du sport, mais encore plus quand cap est avec moi !

 

Bref, c'était quand même un super moment et c'est sure que je referai des Swim and run 

0 commentaires

Mon premier triathlon

Mon premier triathlon

Je reviens sur le premier triathlon auquel j'ai participé. J'avais choisi le triathlon de Bourg en Bresse . Il y avait le choix entre un cross triathlon XS, un S ou un M.. mais j'avoue que le D+ en velo sur le M (650 de D+ sur 46km) m'a un peu refroidi pour un premier tri... J'ai donc préféré être raisonnable et m'aligner sur une petite distance pour cette première expérience. 


Au programme du coup : 750m de natation, 19km/170D+ en vélo et 5km de course à pied. Au final je suis bien contente d'avoir choisi une petite distance vu le peu de temps accordé à ma prépa (surtout en vélo..) et la sinusite qui m'a privé de piscine pendant les 3 semaines avant l'échéance... 

Autant je n'étais pas inquiète pour les disciplines prises séparément, autant l'enchaînement m'inquiétais un peu plus... et surtout les transitions ! Du coup j'ai passé les journées précédentes à regarder des vidéos sur les transitions 😂 

Jour J

J'arrive assez tôt pour avoir le temps de retirer mon dossard et préparer mes affaires dans le parc à vélo sans courir, et pouvoir repérer un peu les lieux (zone de départ, arrivée, transitions...). Je retire mon dossard et les lots de bienvenue, et je me dirige vers le parc à vélo..où il n'y a pas encore de vélo ! Je préfère attendre un peu car jai bien l'intention de copier les autres pour l'organisation de ma serviette ! 

On fait un petit tour, je fais environ 56 fois pipi (on m'a dit de pas négliger l'hydratation, surtout moi qui ne boit clairement pas assez et crampe souvent.. du coup je n'ai jamais autant bu que c'est derniers jours 😂) et je me dirige à nouveau vers le parc vélo, bien plus remplie cette fois-ci !


La fille à coté de moi capte que je regarde carrément ce que font les autres et me donnent de gentils conseils (puce à la jambe gauche pour pas qu'elle se prenne dans la chaine du vélo par exemple, repérer depuis la sortie de l'eau où est mon vélo pour le retrouver facilement tout à l'heure..). Et c'était super chouette d'avoir quelqu'un de bienveillant pour me donner quelques conseils de dernières minutes ! Un grand merci à elle ! 


8h45 : c'est l'heure du départ ! Je me place un peu sur l'extérieur et surtout tout derrière afin de ne pas me prendre trop coup.. Bon c'est raté, les filles devant moi n'avancent pas, je les double et me retrouve au milieu de la grande machine à laver à prendre des coups dans tous les sens ! Je me dis que ça va vite se calmer mais en fait pas du tout.. donc je décide de me mettre un peu sur le coté, de ne pas viser l'intérieur de la bouée mais de tourner un peu large pour éviter les coups. Je tourne très large à la première bouée, mais au moins je suis tranquille (enfin presque..) ! Je me rapproche des gens et reprends à nouveau des coups.. du coup à la deuxième bouée je prends tellement large que je me retrouve au bout d'un moment nez à nez avec un bénévole en kayak "euh la bouée et par la bas" ...ah oui c'est pour ça que je prenais plus de coups je suis un peu trop loin des autres 😂 

Au final je fais 930m, soit un peu plus que les 750 prévues..  oups, je leverai la tête plus souvent pour nager plus droit la prochaine fois ! 

Je sors du coup en un peu plus de 20min, plus que ce que je pensais faire mais en ayant rallongé un peu la distance donc je ne suis malgré tout pas mécontente ! 

Et même avec les coups j'ai adoré ma première natation en eau libre ! 




Je sors de l'eau, enlève le haut de ma combi tout en courant jusqu'à mon vélo. Je fini d'enlever ma combi (qui grâce à l'astuce de Lucie de bien mettre de la vaseline au poignet de cheville s'enlève assez facilement) et enfile mes affaires. Je commence par le casque /lunettes et porte dossard vu qu'il est interdit de toucher au vélo sans le casque. 


Pour ce premier javais choisi de ne pas mettre mes chaussures sur le vélo n'ayant jamais testé auparavant. J'enfile donc chaussette et chaussure, mes gants (comme c'est obligatoire en canivtt je pensais qu'en tri aussi.. mais au final non et j'ai mis 1000 ans à les enfiler à ma première transition  et 2000 ans à les retirer à la deuxième... on ne m'y reprendra pas !). Je prends un peu de temps pour être sûre de n'avoir rien oublié et me voilà en route ! 




Je cours jusqu'à la ligne, monte sur mon vélo pas du tout comme les pros (je ne saute pas en route mais monte à l'arrêt..  un truc à travailler ça encore !) Et cest parti ! J'ai grave la pêche, je sens que les jambes sont là j'apprécie  vraiment le moment ! 


Les 19km se passe sans encombre, j'ai grave la pêche, je double quelques filles ce qui me motive grave (bon je me re fais aussi doubler dans les montées..) et les hommes qui me doublent en mode avion de chasse me motive grave à avancer ! 


Je vie les côtes bien mieux que ce que j'imaginais et boucle le parcours en 41 min (27,5km/h de moyenne) soit bien mieux que ce que j'avais espéré ! 

J'ouvre les scratchs de mes chaussures de vélo avant d'arriver afin de sortir mes pieds rapidement et d'enlever mes chaussures avant de descendre sur vélo. Je saute du velo, court à côté jusqu'à son emplacement. Pouuaaaah les jambes sont lourdes jai l'impression de ne pas avancer 😱 

Je pose mon vélo, echange mon casque contre une casquette, retire mes gants après une longue bataille avec eux, change de chaussures et tourne mon dossard sur le devant.. Allez c'est parti pour la course à pied : normalement ma partie préférée !

 Le début du parcours pour rejoindre le tour de lac est sur herbe, et j'ai clairement l'impression de ramer.. Co vient m'encourager à la barrière, on discute un peu tout en courant puis je rejoins le tour du lac pour les 5 km. Les jambes commencent à répondre un peu mieux, un peu trop même et j'essaye de me calmer pour ne pas exploser plus tard. Malgré un rythme de croisière je remonte pas mal de monde et c'est super motivant !  Au final j'ai encore carrément la pêche quand je passe l'arche et j'aurais pu m'économiser un peu moins.

 

Je passe l'arche en 1h34 et je suis super contente pour un premier : je ne suis clairement pas une flèche mais j'ai eu des supers sensations tout le long et j'ai pris un plaisir dingue sur les 3 épreuves ! Une seule envie : remettre ça au plus vite !! 

0 commentaires

Nuit Blanche du Pilat

Nuit blanche du pilat - sang pour sang sport

Je vous racontai il y a un peu plus d'un mois ma participation à la SainteLyon-relais 3 avec mes coéquipiers Alice et Damien. Après la joie d'avoir réussi notre objectif, il nous fallait trouver d'autres courses pour continuer sur cette bonne lancée. La Nuit Blanche du Pilat nous paraissait parfaitement correspondre. Au programme : 14 km et 350 de D+ de nuit dans la neige (enfin théoriquement, au final il n'y en avait pas) et en plus pour une bonne cause... on signe direct !  Nous voila donc inscrit ! 

Finalement ma pause post SainteLyon à cause de ma périostite traîne un peu plus en longueur que prévue, et la course tombe pour ma reprise après 1 mois d'arrêt.. Je ne suis donc pas du tout en condition (j'ai couru 2x5 km et une fois 10..), mais c'est pas grave, on prendra la temps qu'il faudra et on passera un chouette moment quand même.  

Le matin, le réveil sonne à 5h45 pour une sortie cross.. Non non pas en mode athlétisme voyons ! Vous me connaissez si mal ? Plutôt en mode équitation (oui je suis aussi (surtout) cavalière). Pour ceux que ça intéresse, petite vidéo de la sortie du matin.

 

Bref, à peine le temps de rentrer, me changer, avaler un repas rapidos que c'est déjà l'heure de repartir. J'ai faillit me prendre une bonne gamelle dans la mâtiné, et j'ai un peu mal au genou depuis.. Je décide donc d'emprunter la genouillère de mon copain. J'ai un petit moment de doute, pas entraînée, mal au genou, fatiguée...Et si je laissais tomber ? Oh et puis non, j'y vais avec les copains, j'irai à mon rythme, y'a pas de raison que ça ne soit pas sympa ! 

On récupère nos dossard (ainsi que nos petits sac et notre buff sang pour sang sport), se prépare et direction le départ. Pas de neige, mais il fait vraiment froid et le vent est glacial. Le départ est un peu plus loin donc on y va en trottinant, ce qui nous fera guise d'échauffement. Le départ est lancé à 18h par un joli feu d'artifice, c'est vraiment très sympa ! 
Je fais la course avec Alice, en mode tortue bavarde. Comme on est pas du tout des flèches, on part plutôt sur la fin. Dès le début ça bouche et on doit marcher un peu.  Viennent ensuite plusieurs kilomètres de fractionné-slalom (vous voyez genre petit slalom entre les coureurs où tu passes ton temps à relancer-ralentir). Le chemin est pourtant large, mais on est vraiment beaucoup et les gens évitent tous de marcher dans les flaques et la boue ce qui fait des petits ralentissements (ça nous a beaucoup fait rire d'ailleurs le coté "je fais du trail/course nature mais je ne marche pas dans la boue"). Après quelques kilomètres il y a toujours du monde mais on est déjà beaucoup moins en troupeau et c'est beaucoup plus fluide. Le parcours est très sympa, tout en sous bois. Aucune neige à l'horizon mais pas mal de verglas, surtout dans les descentes.. Je me sens un petit peu comme bambi sur la glace à plusieurs reprises ! 

Finalement après quelques kilomètres je décide d'enlever ma genouillère qui me gène plus qu'autre chose. Et j'ai même moins mal sans ! J'ai encore un petit mal au genou mais c'est supportable, et la douleurs finira d'ailleurs par passer. En revanche, au 9 ou 10e kilomètre environ, méga douleur à la cheville. Alice m'attends régulièrement depuis le début mais fini les 2 derniers kilomètres sans moi, je me traîne vraiment..  
Au final 13,5 km, 330 de D+. Peu importe le chrono, je ne pense pas qu'il reflète quoi que ce soit vu mon état de forme... Je suis capable de bien mieux que ça, je le sais. Enfin peu importe, on aura bien discuter et comme ça j'aurais eu le temps de profiter du parcours ;)  Et puis j'ai bien mérité un mac do non ? 

 

 

 

Pour ma cheville .. 
Le lendemain le réveille sonne à 7h pour l'agility avec mon Cap...J'ai du mal à marcher, je boite et impossible de courir... Ce matin médecin du sport... "tendinite du fibulaire gauche, 4 à 6 semaines de repos, mésothérapie et kiné"... Je suis dégoutée.. Plus qu'à annuler les prochains objectifs en attendant de savoir quand je pourrais reprendre, et quand je serai assez en forme pour accrocher un nouveau dossard.. Ce sera donc piscine et vélo en attendant.. et canivtt pour mon Cap

 

Racontez moi comment vous gérez vos pauses pour blessures, j'attends tous vos conseils et expériences ! 

Ma première Saintélyon (en relais 3)

MA PREMIère saintélyon (en relais 3)

Saintelyon, saintelyon relais 3, run, trail, raid, running, trail nocturne, course à pied, équipe, team
We did it !

La SainteLyon ça commence par un SMS le 20 aôut, alors que je rentre de vacances en Slovénie et que je promène tranquillement Capone. Absolument pas en condition pour faire ce genre d'épreuve (je n'avais d'ailleurs à l'époque encore jamais couru un 10km en course, et j'avais dû courir 2 ou 3 fois 10km à l'entrainement sur un malentendu.. ), je ne sais vraiment pas pourquoi après 2 textos j'ai répondu "Bah allez c'est parti !" 

 

On décide de partir sur un relais 3, parce qu'on est un peu ambitieuse mais assez réaliste pour ne pas se lancer sur un relais 2. Et c'est ainsi que mon copain rejoint l'aventure (meilleur coureur que nous, mais n'a jamais couru plus de 15km à l'époque)... On se dit que de toute façon c'est dans longtemps, et qu'on aura bien le temps de s’entraîner d'ici là ! 

 

Et c'est ainsi que les mois passent, que l'on s'entraîne parfois un peu, parfois pas du tout. On fait quand même 2-3 minis trails histoire de s’entraîner et de passer de chouettes dimanches, mais jamais au dessus de 13 km. 8 semaines avant la Saintélyon je me réveille et me dit qu'il serait peut être temps de m’entraîner un peu plus sérieusement.  Je télécharge un plan d'entrainement sur le net "terminer un trail entre 20 et 40km" (ayant 22 à faire pour la 3ème partie du relais). Je le commence sérieusement, puis j'ai progressivement mal au tibia... Et oui, c'est le problème quand on on s’entraîne plus d'un coup  (et que comme on s’entraîne plus souvent, on court plus souvent sur route que d'habitude..)! J'arrête de courir pendant 15 jours puis je fais une semaine light avec 2x5 km. Je n'ai plus mal pendant cette semaine light, mais la douleur reviendra progressivement dans les semaines suivantes.. Je fais alors 3 sorties max dans la semaine : une mini avec les copains le mercredi soir (5km environ), parfois une le vendredi de 8-10km sur du plat, et une sortie type trail le dimanche (10-12 km, 300-600D+) pendant les 3 dernières semaines qu'il me reste.. Malgré que j'ai levé le pied, la douleur revient progressivement, mais elle reste bien plus supportable qu'avant ma pause. 
Au final c'est le jour J, et je suis bien loin d'avoir la préparation que j'aurais voulu avoir.. Je ne suis pas prête du tout, mais après tout, advienne que pourra ! 

Mon copain s'est finalement blessé au genou à l'athlétisme, et c'est donc Damien, un ami, prévenu une semaine avant, qui le remplacera. La team #questcequejefoula aura parfaitement porté son nom : aucun de nous 3 n'avait l'entrainement qu'il aurait voulu avoir ! 

Chien sportif, berger australien, racepack, saintelyon, matériel saintelyon, équipement saintelyon
Tout est prêt !

C'est le jour J. Cap cap me regarde avec des petits yeux qui veulent dire "On est samedi, et le samedi c'est agility !". Pas question de privé mon Cap de sa journée de la semaine préférée, on ira donc passer l'aprem à l'agility... ce qui veut dire que la sieste, je peux oublier. 
 A peine rentrée de l'agility (congelée), que les copains arrivent dejà à la maison. Direction Saint Etienne pour déposer Damien. On a emmené Capone avec nous, histoire de ne pas le laisser seule à la maison trop longtemps, et puis parce que c'est bien le meilleur des petits supporters ! 

On y est, on ne peut plus reculer. Damien part en dernière vague à minuit 20. C'est parti. La nuit va être longue.. et froide. 

 

 

Direction Sainte Catherine pour récupérer Damien et déposer Alice. Je suis allongée sur la banquette arrière, dans mon duvet, écrasée par Cap cap qui ne veut pas dormir.. et je peste avec Alice. On se gèle, on a sommeil.. bref on ferait bien demi tour !

Petite balade avec mon Capone pendant que mon copain part accompagner Alice au départ et récupérer Damien. Puis direction Soucieu en Jarrest pour récupérer Alice et.. me déposer ! Toujours sur la banquette à essayer de me reposer, toujours avec Cap qui ne veut pas dormir et ne comprend pas trop l’intérêt de cette longue balade en voiture.. Il est 6h du matin et c'est au moment où mes yeux commencent à être vraiment très lourd qu'Alice m'envoie un texto me prévenant qu'elle ne va tarder. 
Je sors tant bien que mal de mon duvet, enlève mes 3958508 couches de vêtements pour enfiler ma veste KariTraa.. Un dernier bisou à Cap-le-best-supporter-même-si-il-est-relou-de-pas-dormir et à mon copain, et c'est le moment de partir. 

Saintelyon, running, course à pied, relais, relais 3, sportive, coureuse
20eme kilomètre

Je prends donc le départ un peu avant 7h du matin. J'ai mal au tibia quand je cours, je suis dans la mauvaise période quand t'es une fille, j'ai pas dormi depuis beaucoup trop longtemps pour moi, il fait -3°C, et je dois aller courir 22km. Mais quelle idée ?! Et pourtant.. J'ai adoré du début à la fin! 

Alice me passe le relais, on échange 2 mots rapidement où elle m'explique à quel point les conditions étaient difficiles (verglas notamment), et c'est parti ! N'ayant absolument aucun objectif de chrono et n'ayant jamais couru cette distance, je pars sur un rythme tranquilou. Arrivée au ravito, au 10eme kilomètre, je suis étonnée d'être déjà la tellement ça me parait facile pour l'instant. Je décide donc de maintenir le même rythme. A ce rythme là ce n'est que du plaisir et j'oublie tout le reste ! Les 21 km passent comme une lettre à la poste. Comme d'habitude pour moi, le kilomètre le plus dur mentalement est le dernier (quelque soit la distance, j'ai cette espèce de truc mentale du "c'est fini" alors qu'il me reste 1km..  je ne saurais pas l'expliquer mais je relâche vraiment tout trop tot). Les copains du relais m'attendent 100m avant l'arrivée. Je ne suis pas fatiguée, je n'ai mal nulle part, et j'ai le smile ! Je passe l'arche avec le sourire, de supers copains de relais, et je rejoins mon amoureux qui m'attends après la ligne d'arrivée. 

 

 

 Bilan : 8h58 pour la team,  Et pour moi : 21km, 440 D+, 6'56 .. et surtout  beaucoup de plaisir ! Ce fut vraiment une belle expérience. J'ai vraiment adoré chaque moment de la course. 
A l'année prochaine SaintéLyon, surement pour le 44 !