3 habitudes qui ont transformé ma vie

3 habitudes qui ont transformé ma vie (carnaval d'articles)

Cet article change un peu de ceux écrits précédemment puisqu'il participe à un carnaval d’articles inter-blogueurs ayant pour thème : “Les 3 habitudes qui ont transformé ma vie ?” organisé par Guillaume Blondel du blog S’épanouir au quotidien. En cliquant sur le lien suivant, vous pourrez découvrir d’autres articles répondant au thème les 3 habitudes qui ont transformé ma vie. J'ai voulu m'essayer à cet exercice tout nouveau pour moi et il est vrai que le thème m'a carrément inspiré. 

Vous vous en doutez, ce qui a le plus changé ma vie c'est d'avoir adopté Capone. Mais on parle ici d'habitudes qui ont changé notre vie et, bien qu'il ait bouleversé la mienne, je ne crois pas pouvoir considérer Capone comme une habitude.. J'ai donc cherché un peu plus loin ce qui avait bien pu changer ma vie ces derniers temps. 

1. Arrêter de culpabiliser et me féliciter

 

Selon Freud, la culpabilité découle de l'écart entre notre "moi" et les exigences de notre "surmoi", notre conscience morale. Plus nous nous voulons parfait, moins nous sommes tolérants avec nous-mêmes, et plus ce juge intérieur nous tourmente. Je le sais, j'en attends (souvent) beaucoup (trop) des autres. Mais c'était également le cas avec moi-même il y a encore peu de temps. Ces derniers temps, j'ai appris à dédramatiser et surtout j'ai appris à analyser mes erreurs pour ne pas les reproduire.

 

"Tu ne peux pas faire 2 fois la même erreur. La deuxième fois ce n'est pas une erreur, c'est un choix." 

 

Je vais prendre un exemple tout récent :  Ce weekend nous participions à notre premier concours (non officiel) d'agility avec Capone. Et j'ai fait un maximum d'erreurs. Le genre d'erreur que je ne fais pas à l'entrainement. (Pour la petite histoire, j'étais tellement stressée et je renvoyais tellement de mauvaises choses à mon chien qu'il n'y a pris aucun plaisir, ne se donnait pas comme il le fait d'habitude et se détournait même de moi pour aller faire autre chose... Le truc qui n'est jamais arrivé sur un terrain d'agility...) Alors j'ai commencé par m'en vouloir énormément : "Mon pauvre chien, il donne toujours le meilleur et je suis incapable de le conduire un minimum ! Le pauvre j'étais tellement stressée qu'il ne voulait pas jouer avec moi et n'y a pris aucun plaisir. Il ne voudra plus jamais s'amuser avec moi après ce que je viens de lui faire vivre"... Et puis je me suis dit que de toute façon ce qui est fait est fait. Oui ça aurait dû se passer différemment, mais maintenant à moi de travailler pour que ça ne se reproduise plus jamais et à moi de m'améliorer. Me morfondre et m'auto-flageller ne changera pas les choses. 

 

Arrêter de culpabiliser, c'est aussi apprendre que non, vous n'êtes pas responsable de tous les malheurs du monde. C'est donc aussi accepter que vous n’êtes pas wonder(wo)man et ne pouvez pas tout gérer tout le temps. 

 

Bon alors évidemment, le truc ce n'est pas de s'auto féliciter pour rien et de se satisfaire de n'importe quoi non plus. Le but c'est juste de reconnaître quand on a bien fait quelque chose, parce que oui, des fois on fait aussi des trucs bien ! (Genre finir cet article à temps)  

2. Faire du sport

    Capone est à 200% à l'origine de cette nouvelle habitude et je ne peux que l'en remercier. Bien que cavalière depuis maintenant de très nombreuses années, je fuyais avec détermination toute autre forme de sport.

In-envisageable pour moi de courir plus qu'après mon bus ou de faire du vélo sans obligation ! Piscine ? Vraiment ? Je peux pas faire un mot du médecin ? Bref vous voyez l'idée, mon canapé (que je ne vois pratiquement plus maintenant) était clairement mon meilleur ami. 

    Aujourd'hui, ma semaine est rythmée par l'équitation, la course à pied, le canicross/canivtt, l'agility, et j'envisage de rajouter une séance de natation à tout ça. Je commence d'ailleurs sérieusement à trouver les journées de 24H beaucoup trop courtes... 

 

En quoi ça a changé ma vie ? 

  • J'ai appris à avoir confiance en moi. "Je peux le faire, je vais y arriver.. I did it !" (Voyez l'idée ?)
  • J'ai appris que les échecs ne sont pas graves. Je le reconnais, je m'attends peut-être un peu trop à tout avoir tout de suite. J'échoue globalement peu dans ce que j'entreprends sérieusement (ça fait grave présomptueuse non ?!) et j'ai du mal à gérer les échecs.. Autant vous dire qu'avoir un chien, un cheval et faire du sport m'a vite appris la remise en question ! 
  • J'ai appris à m'accepter. Oui mon corps est en carton et ne ressemble pas franchement au corps idéal, mais malgré tout il me permet de vivre des trucs assez chouettes finalement ! 
  • J'ai appris à faire les choses uniquement par plaisir et pas forcément pour atteindre un objectif. Et je dirais même que je suis devenue la pro des sorties à la sensation en oubliant la montre à la maison ! 

3. Poser des mots sur ce que je ressens

En fait, cette habitude est venue grâce à mon ostéo qui m'a fait remarquer à juste titre que je gardais beaucoup trop pour moi ce que j'ai à dire. Alors bon, même si je suis encore loin d'être au top sur cette habitude, j'en prends le chemin et c'est déjà bien. Evidemment ce blog participe grandement à cette nouvelle habitude ! 

  • On ne gagne rien à tout garder pour soi.
  • Apprendre à poser des mots sur ce que l'on ressent, c'est aussi savoir dire non et savoir répondre et non réagir. C'est d'ailleurs un peu mon problème.. Je ne réponds pas et je finis par réagir...
  • Je prends souvent les choses beaucoup trop à cœur et j'essaye aussi d'apprendre à ne pas réagir par autodéfense. Quand quelque chose ne va pas, ce n'est pas forcément contre moi mais contre la situation et j'ai parfois du mal à comprendre ça.
  • Apprendre à s'exprimer, c'est aussi apprendre à s'affirmer. J'ai le droit de ne pas être d'accord, d'avoir mes opinions et de les exprimer. Là encore ce blog participe grandement à ce progrès tout nouveau pour moi. Je ne suis pas toujours d'accord avec tout le monde, surtout pour ce qui touche l'éducation positive ou la dominance par exemple, mais je respecte les avis de chacun et je peux en discuter.

Vous l'aurez compris, Capone est à l'origine de plusieurs de ces nouvelles habitudes. Il m'a appris énormément : à me connaitre, à me remettre en question, à me respecter, à m'accepter.  La prochaine étape, même si j'en suis encore très loin, sera d'apprendre à lâcher prise ! 

 


Et vous ? Quelles habitudes ont changé votre vie ? 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Asfree18 (mercredi, 21 février 2018 15:48)

    Bonjour,
    Merci pour cet article, j'ai parfois du mal exprimer mes émotions...
    Bonne journée !
    https://fleurdeflocons.wordpress.com